Xavier Laneuville dans la NCAA

 

Xavier Laneuville dans la NCAA

 
LOUIS-SIMON GAUTHIER
Le Nouvelliste
 
 
Partager
 
 
 
TROIS-RIVIÈRES — Le rêve de devenir joueur professionnel de soccer, Xavier Laneuville s’en rapproche un peu plus chaque année. Le Trifluvien de 18 ans a fait un autre pas dans cette direction, au cours des derniers jours, en acceptant une bourse d’études de St. Francis College, une université dont l’équipe évolue dans la première division de la NCAA aux États-Unis. 

C’est donc dire que le milieu de terrain surdoué aura l’occasion de briller devant les recruteurs des formations de la MLS. Il s’engage au sein du campus situé à Brooklyn pour les quatre prochaines années. 

Là-bas, lors de ses entraînements, il aura une vue imprenable sur Manhattan. Disons qu’il y a des endroits moins agréables où pratiquer son sport favori! «Je n’y suis pas encore allé, mais c’est impressionnant», sourit le jeune homme, dont le choix ne s’est évidemment pas limité au côté esthétique de la chose.

«New York, c’est relativement près du Québec. Les Terriers de St. Francis ont connu du succès dans les dernières années et plusieurs milieux de terrain terminent leur stage universitaire. En discutant avec l’entraîneur, j’ai compris que j’aurai la chance de jouer, et ce dès ma première année.»

Les Terriers ont remporté le titre de leur conférence en 2017 et 2018. Ils ont ainsi pris part au tournoi national américain de soccer universitaire, où les recruteurs affluent pour épier les plus beaux espoirs. «J’ai toujours rêvé d’habiter à New York. Le coach m’a vanté l’école et le programme, je sais aussi qu’il y a un gars de Montréal avec eux. Des Français devraient se joindre au groupe, alors ça aidera à m’intégrer.»

 
Le site d’entraînement de St. Francis College, à Brooklyn, offre une vue saisissante sur Manhattan.
Le site d’entraînement de St. Francis College, à Brooklyn, offre une vue saisissante sur Manhattan. 
ST. FRANCIS COLLEGE

Contrairement à des sports comme le basketball et le football, les meilleurs joueurs de soccer aux États-Unis bénéficient rarement de bourses d’études complètes, même dans les universités les plus reconnues. Ceci dit, Laneuville estime avoir reçu une excellente offre. St. Francis College compte moins de 3000 étudiants. «Jouer au soccer tout en poursuivant mes études, c’est le match parfait», déclare celui qui aimerait devenir physiothérapeute après, bien sûr, avoir goûté au soccer professionnel.

D’Orlando à la Grosse Pomme

Depuis le début de son adolescence, Xavier Laneuville ne laisse personne indifférent sur un terrain. Il a été membre de l’Académie de l’Impact, avant d’être repéré par la prestigieuse Académie Montverde, à Orlando en Floride. Au cours des derniers mois, il a pu se développer avec quelques-uns des meilleurs joueurs de son groupe d’âge dans une académie reconnue en Amérique du Nord. «Je jouais avec l’équipe A, ç’a super bien été. Le soccer est plus physique aux États-Unis, j’ai gagné en force mais aussi sur le plan tactique. Maintenant, j’ai besoin de repos! Je devrais jouer dans le semi-pro quelque part à Montréal cet été, mais sinon, je vais diminuer un peu la cadence pour être fin prêt en vue de ma première saison à St. Francis College.»

Des airs de Samuel Piette?
 

 
Frederico Moojen, un ancien joueur de l’Impact de Montréal, a vu Laneuville à l’oeuvre lors d’un camp qu’il organise avec son partenaire Antonio Ribeiro, un autre ex-porte-couleurs de l’Impact. Ce camp de recrutement vise à faire connaître les joueurs du Québec à des représentants des universités américaines et canadiennes. 

 

«Xavier a laissé une forte impression à plusieurs recruteurs, il avait d’autres offres sur la table que celle de St. Francis», témoigne Moojen, qui vante l’intelligence de jeu du milieu de terrain de Trois-Rivières. 

«Il est toujours au bon endroit sur le terrain. Son jeu est simple et intelligent. Je crois qu’il aura la chance de jouer dans la MLS un jour. Son style me rappelle celui de Samuel Piette chez l’Impact.»

Considérant que le Québécois est devenu un incontournable dans la formation du onze montréalais, c’est tout un compliment adressé par Moojen! «La division 1 de la NCAA, c’est très fort. Xavier est encore loin de la MLS, mais s’il continue dans la même lignée que les dernières années et qu’il reste en santé, il va y arriver.»

Sponsors

Physio-Bien-Être
Nature's Touch
smt-assy
Fondation Bruny Surin
Industria
Passion Soccer Boutique
There are currently no videos available.

Follow Us

Social

Latest News

Partners

Soccer Pierrefonds
PMV Photographie
Action Sport Physio
Campea
Café Milano
Enterprise Rent-A-Car
Rodizio Brasil
Marriot Aéroport
Houston