Raphael Sefriou plays ball in Honolulu

Raphael Sefriou handling the ball in the uniform of the University team of Hawaii. Photo: Courtesy

Le joueur de soccer de Saint-Basile-le-Grand, Raphael Sefriou, a entamé cet été un nouveau chapitre de sa carrière universitaire à Hawaii où il évoluera en deuxième division du réseau universitaire américain de la NCAA.

Ce sera sa deuxième excursion au pays de l’oncle Sam. Celui qui a joué son soccer collégial avec Champlain avait joint en 2016 les rangs de Bluefield Collège dans l’État de la Virginie. L’école ne lui convenait finalement pas et le calibre de jeu était moins élevé que ce qui l’attend cet automne. Désireux de se retrouver un nouveau nid, il a fait aller ses contacts pour finalement recevoir un appel de l’Hawaii Pacific University, située à Honolulu.

Interrogé il y a quelques semaines, en pleine préparation pour la saison régulière, Raphael Sefriou dit aimer son nouvel environnement à tous les points de vue. «Nous avons commencé le camp au début août dans le but de bâtir une bonne chimie d’équipe. Je me suis fait ici de nouveaux amis et une nouvelle famille, a-t-il renchéri. Oui, c’est une île où l’on peut se sentir coincé. Mais le milieu est incroyable du côté ville. Nous pouvons aussi faire un tas d’activités, comme de la randonnée, et il y a de belles plages. Il y en a pour tous les goûts.»

Un jour les pros 
Jouant au soccer depuis l’âge de 5 ans, Raphael Sefriou s’est surtout développé sur le tard, puisqu’il n’a pas fait les équipes du Québec ni le centre national de haute performance. «J’ai continué à m’entraîner fort. Puis je suis arrivé à Champlain où nous étions encadrés et nous avions accès à des ressources.»

Le jeune homme aimerait un jour devenir professionnel. Il se verrait bien commencer dans la USFL pour ainsi percer par la suite la MLS, la plus importante ligue d’Amérique du Nord. Il n’exclut pas non plus l’Europe.

Une fière chandelle à Freddy Moojen
L’athlète de 20 ans se montre aussi reconnaissant à l’endroit de Freddy Moojen qui lui a donné un coup de main dans son parcours. Joueur de soccer ayant porté entre autres les couleurs de l’Impact en 2007, Moojen organise depuis plusieurs années un camp annuel de repêchage d’universités américaines et canadiennes, avec un autre ancien du onze montréalais Antonio Ribeiro. Sefriou avait d’ailleurs participé au camp il y a deux ans en 2016 où il s’est fait remarquer par le Bluefield College. Il a contacté à nouveau Moojen cette année pour pouvoir se trouver une nouvelle équipe. Moojen a permis à Raphel Sefriou de participer de nouveau au camp en 2018. Le jeune joueur avait envoyé de plus des vidéos à des équipes avant de démontrer son savoir-faire à la tribune de Moojen et Ribeiro. «Quand je l’ai vu jouer en 2016, je trouvais qu’il avait beaucoup de potentiel. C’est très gratifiant pour nous de voir certains de nos joueurs se trouver des équipes», ajoute Freddy Moojen.

Source: Denis Bélanger from l'Oeil Régional

Sponsors

smt-assy
Passion Soccer Boutique
Nature's Touch
Physio-Bien-Être
Fondation Bruny Surin
There are currently no videos available.

Follow Us

Social

Latest News

Partners

Rodizio Brasil
Citalfort Gym
Café Milano
Enterprise Rent-A-Car
Houston
PMV Photographie
CAM Productions
Marriot Aéroport
Action Sport Physio
Soccer Pierrefonds
Campea